Numérique : 10 écogestes qui font du bien à la planète

30/04/2020 | Le saviez-vous

On vous propose aujourd’hui quelques bonnes pratiques très simples à mettre en place pour prendre soin de la planète depuis votre ordinateur, avec ces 10 écogestes numériques ! Que vous soyez en télétravail, en espace de coworking ou au bureau, cet article s’adresse à vous qui souhaitez réduire votre empreinte numérique.

Vous êtes prêts ? C’est parti !

ecogestes numeriques astuces et bonnes pratiques de ta belle mer

Nettoyer, balayer, astiquer 

Le Saviez-vous ? 80% des mails envoyés ne sont jamais ouverts.

Un pourcentage qui n’est pas anodin sur la santé de notre planète puisque 10 000 mails stockés sur une boîte mail pendant un an correspondent en termes de pollution à un voyage Paris-Marseille en voiture.

Et pourtant avec quelques astuces, on peut facilement et rapidement faire le ménage sur sa boîte mail ou son drive:

💡 En créant un rappel hebdomadaire dans son agenda, le vendredi à 14h par exemple, où vous prenez 10 minutes pour faire du ménage dans votre boite mail. Cela vous donnera l’occasion de supprimer plus régulièrement vos mails (en pensant à bien vider sa corbeille également) et ainsi avoir une mail box qui respire !

💡 Pensez à vous désabonner des newsletters et autres listes de discussion si vous ne les lisez plus. Cleanfox est le coéquipier qu’il vous faut pour cette mission.

💡 Il peut être aussi utile d’installer un logiciel anti-spam pour désengorger votre boîte mail. En effet, dans le monde, ce sont environ 500 milliards de courriels qui sont envoyés quotidiennement, dont 55% à 70% sont des spams (la majeure partie de ces derniers, près de 90%, est filtrée en amont par les outils anti-spam des messageries).

Les classiques : Bitdefender ou McAfee

Les solutions françaises : MailInBlack ou encore Altospam

💡 Pensez à nettoyer régulièrement votre cloud en supprimant particulièrement les fichiers volumineux, et dans la mesure du possible, privilégiez le stockage en interne.

Des astuces simples et efficaces qui vous permettront de vous sentir plus “légers numériquement” !
 

Le numérique minimaliste

Le Saviez-vous ? Une donnée numérique (mail, téléchargement, vidéo, requête web…) parcourt en moyenne
15 000 km. Le numérique représente ainsi 10 % de la consommation de l’électricité au niveau mondial et environ 5 % des émissions de gaz à effet de serre.

Environ 40% de cette consommation électrique est imputable aux réseaux, les fameuses « autoroutes de l‘information », 30% aux équipements terminaux – ordinateurs, téléphones, objets connectés – et 30 % aux data centers qui hébergent nos données.

Voici donc quelques tips pour une consommation du numérique moins énergivore :

💡 Pour échanger avec votre équipe, privilégiez autant que possible une messagerie instantanée, afin d’éviter l’envoi d’un e-mail qui émet entre 10 et 20 grammes de CO2.

Les classiques :
Slack (SaaS), Hangout (SaaS) Microsoft Teams (SaaS)

Créé, conçu et hébergé en France : Atolia (SaaS) ou Jamespot (Saas)

En open source et installable en local :
Rocket.chat ou Mattermost

💡 Supprimez les pièces jointes des messages auxquels vous répondez, surtout s’il s’agit de répondre à plusieurs contacts à la fois.

💡 Si vous écoutez de la musique en travaillant, privilégiez une application ou une plateforme de streaming audio plutôt que d’aller écouter de la musique sur Youtube. Les vidéos en ligne génèrent 60 % des flux de données mondiaux et plus de 300 millions de tonnes de CO2 par an.

Et hop, de nouveaux écogestes numériques faciles à mettre en oeuvre et qui ont un réel impact ! 

Arrêter ou mettre en veille ?

Le Saviez-vous ? Les consommations « inutiles » des équipements bureautiques constatées la nuit et les week-ends représentent en moyenne 40% de la consommation totale des appareils.

💡 Le mode veille des appareils n’est pas la solution. Une photocopieuse, par exemple, consomme 80% de son énergie en mode attente. Ne l’allumez donc que si nécessaire et sinon, pensez à l’arrêter.

💡 Mettez votre ordinateur en veille quand vous vous absentez brièvement, et au-delà d’une heure d’inactivité, éteignez-le totalement. Pensez aussi à faire fonctionner les écrans de façon économe en supprimant les économiseurs d’écran animés, car paradoxalement, ces derniers empêchent la mise en veille de l’ordinateur.

💡 Il existe des systèmes « coupe-veille » : d’aspect similaire à une multiprise, ils détectent les appareils en veille et coupent automatiquement l’alimentation électrique. À la clé : jusqu’à 11% d’électricité économisée !

Autant de bonnes pratiques informatiques qui donnent un coup de pouce à la planète !

bonnes pratiques informatiques pour réduire son empreinte environnementale

On espère que cet article vous a plu et que vous adopterez ces écogestes numériques et astuces afin de rendre plus durable votre environnement numérique, que ce soit au bureau, ou à la maison.

D’ailleurs, n’hésitez pas à nous faire part des bonnes pratiques que vous mettez déjà en place de votre côté, car on serait ravis de les découvrir !

Et si le sujet des pratiques quotidiennes plus respectueuses de la planète vous intéresse, nous vous recommandons cet article où nous échangeons avec Julien Vidal sur l’éveil des consciences et le passage à l’action.

On vous propose aujourd’hui quelques bonnes pratiques très simples à mettre en place pour prendre soin de la planète depuis votre ordinateur !

Que vous soyez en télétravail, en espace de coworking ou au bureau, cet article s’adresse à vous. Vous êtes prêts ? C’est parti ! 

bonnes pratiques informatiques pour une vie au bureau plus durable

Nettoyer, balayer, astiquer

Le Saviez-vous ? 80% des mails envoyés ne sont jamais ouverts. Un pourcentage qui n’est pas anodin sur la santé de notre planète puisque 10 000 mails stockés sur une boîte mail pendant un an correspondent en termes de pollution à un voyage Paris-Marseille en voiture.

Et pourtant avec quelques astuces, on peut facilement et rapidement faire le ménage sur sa boîte mail ou son drive :

💡 En créant un rappel hebdomadaire dans son agenda, le vendredi à 14h par exemple, où vous prenez 10 minutes pour faire du ménage dans votre boite mail. Cela vous donnera l’occasion de supprimer plus régulièrement vos mails (en pensant à bien vider sa corbeille également) et ainsi d’avoir une mail box qui respire !

💡 Pensez à vous désabonner des newsletters et autres listes de discussion si vous ne les lisez plus. Cleanfox est le coéquipier qu’il vous faut pour cette mission.

💡 Il peut être aussi utile d’installer un logiciel anti-spam pour désengorger votre boîte mail. En effet, dans le monde, ce sont environ 500 milliards de courriels qui sont envoyés quotidiennement, dont 55% à 70% sont des spams (la majeure partie de ces derniers, près de 90%, est filtrée en amont par les outils anti-spam des messageries).

Les classiques : Bitdefender ou McAfee

Les solutions françaises : MailInBlack ou encore Altospam

💡 Pensez à nettoyer régulièrement votre cloud en supprimant particulièrement les fichiers volumineux, et dans la mesure du possible, privilégiez le stockage en interne.

Des astuces simples et efficaces qui vous permettront de vous sentir plus “légers numériquement” !

Le numérique minimaliste

Le Saviez-vous ? Une donnée numérique (mail, téléchargement, vidéo, requête web…) parcourt en moyenne 15 000 km. Le numérique représente ainsi 10 % de la consommation de l’électricité au niveau mondial et environ 5 % des émissions de gaz à effet de serre.

Environ 40% de cette consommation électrique est imputable aux réseaux, les fameuses « autoroutes de l‘information », 30% aux équipements terminaux – ordinateurs, téléphones, objets connectés – et 30 % aux data centers qui hébergent nos données.

Voici donc quelques tips pour une consommation du numérique moins énergivore :

💡 Pour échanger avec votre équipe, privilégiez autant que possible une messagerie instantanée, afin d’éviter l’envoi d’un e-mail qui émet entre 10 et 20 grammes de CO2.

Les classiques : Slack (SaaS), Hangout (SaaS) Microsoft Teams (SaaS)

Créé, conçu et hébergé en France : Atolia (SaaS) ou Jamespot (Saas)

En open source et installable en local : Rocket.chat ou Mattermost.

💡 Supprimez les pièces jointes des messages auxquels vous répondez, surtout s’il s’agit de répondre à plusieurs contacts à la fois.

💡 Si vous écoutez de la musique en travaillant, privilégiez une application ou une plateforme de streaming audio plutôt que d’aller écouter de la musique sur Youtube. Les vidéos en ligne génèrent en effet 60 % des flux de données mondiaux et plus de 300 millions de tonnes de CO2 par an.

Et hop, de nouveaux gestes simples qui ont un réel impact ! 

Arrêter ou mettre en veille

Saviez-vous ? Les consommations « inutiles » des équipements bureautiques constatées la nuit et les week-ends représentent en moyenne 40% de la consommation totale des appareils.

💡 Le mode veille des appareils n’est pas la solution. Une photocopieuse par exemple consomme 80% de son énergie en mode attente. Ne l’allumez donc que si nécessaire et sinon, pensez à l’arrêter.

💡 Mettez votre ordinateur en veille quand vous vous absentez brièvement, et au-delà d’une heure d’inactivité, éteignez-le totalement. Pensez aussi à faire fonctionner les écrans de façon économe en supprimant les économiseurs d’écran animés, ces derniers empêchant la mise en veille de l’ordinateur.

💡 Il existe des systèmes « coupe-veille » : d’aspect similaire à une multiprise, ils détectent les appareils en veille et coupent automatiquement l’alimentation électrique. À la clé : jusqu’à 11% d’électricité économisée !

Autant de bonnes pratiques qui donnent un coup de pouce à la planète !

usages numériques écoresponsables pou une vie au bureau ou en télétravail plus durable

On espère que cet article vous a plu et que vous adopterez ces astuces afin de rendre plus durable votre environnement numérique, que ce soit au bureau, ou à la maison.

D’ailleurs, n’hésitez pas à nous faire part des bonnes pratiques que vous mettez déjà en place de votre côté, On serait ravis de les découvrir !