Rencontre avec Sophie Masson

27/06/2019 | Rencontre avec...

Aujourd’hui au bureau un salarié consomme en moyenne 650 gobelets jetables / an. Soit un total de 4 milliards de ce récipient plastique à usage unique jetés chaque année sur l’ensemble de la France… Un chiffre aussi impressionnant qu’affligeant qui nous a incité à partir à la recherche de la meilleure alternative au gobelet !

C’est ainsi que notre quête écoresponsable nous a conduit dans le nord de la France, tout droit dans l’atelier de Sophie Masson. Nous avons eu le plaisir d’y dénicher de sublimes mugs et tasses en porcelaine réalisées à la main par cette passionnée qui façonne la matière et crée au gré de ses voyages.

Des objets personnalisables sur mesure, du logo au prénom afin de toujours retrouver ces magnifiques réalisations. On ne vous en dit pas plus et vous laissons découvrir son univers…

Quand l’aventure de Sophie Masson Porcelaine a t’elle commencé ?

En 2016, après un parcours riche et varié. En effet, j’ai gardé de mes passages dans les bureaux de tendances cette curiosité d’humer l’air du temps, de mettre en place des collections. J’ai décidé de répondre à la demande d’une clientèle qui, saturée par une offre standardisée, est en quête d’authenticité.

D’où vient ta passion pour la porcelaine ? 

J’aime la porcelaine pour sa douceur, sa sensualité, son éclat. En marge de mon activité de styliste de mode, je la décorais déjà. L’envie d’aller plus loin, de travailler la matière, d’associer forme et matière est vite devenue une évidence. J’ai alors suivi une formation à Limoges. Depuis, je dessine et façonne des services de table et objets à vivre en porcelaine.

Comment décrirais-tu en 3 mots ton univers ?

Poétique, sensuel, doux.


Où trouves-tu l’inspiration pour créer tes collections ?

L’inspiration me vient au fil de mes voyages.

D’où proviennent les matières que tu travailles ?

Je travaille avec un mélange de porcelaine française et européenne.

Quel est le processus de fabrication d’une pièce au cœur de ton atelier ?

je travaille la porcelaine en estampage, en coulage, je la cuit, la ponce, l’émaille, la cuit à nouveau à très haute température pendant plus de 12 heures. Puis je la décore, et la cuit une troisième fois à petit feu.

Combien de temps faut-il compter pour la fabrication d’une tasse ?

Comme tu as pu le comprendre, il y a tellement d’étapes qu’entre le séchage et les différentes cuissons, réaliser une tasse prend une dizaine de jours (retrouvez les réalisations de Sophie dans notre sélection attentive d’objets durables).

Quelle est la pièce que tu préfères concevoir ?

Honnêtement, j’ai autant de plaisir pour toutes les pièces de mes collections.

Une nouvelle collection va-t’elle bientôt être dévoilée ?

Une nouvelle bougie coulée dans une timbale en porcelaine blanche mate, avec une senteur inédite qui sera emblématique de la marque, en collaboration avec l’artiste Sabine Blanchard qui a dessiné la collection INKED.

Comment imagines-tu ton atelier dans 5 ans ?

Idéalement ? Immense, au bord de la mer et baigné de lumière !

1 Commentaire
  1. franck

    belle personne et beau travail 🙂 j’adore

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rencontre avec Sophie Masson

27/06/2019 | Rencontre avec...

Aujourd’hui au bureau un salarié consomme en moyenne 650 gobelets jetables / an. Soit un total de 4 milliards de ce récipient plastique à usage unique jetés chaque année sur l’ensemble de la France… Un chiffre aussi impressionnant qu’affligeant qui nous a incité à partir à la recherche de la meilleure alternative au gobelet !

C’est ainsi que notre quête écoresponsable nous a conduit dans le nord de la France, tout droit dans l’atelier de Sophie Masson. Nous avons eu le plaisir d’y dénicher de sublimes mugs et tasses en porcelaine réalisées à la main par cette passionnée qui façonne la matière et crée au gré de ses voyages.

Des objets personnalisables sur mesure, du logo au prénom afin de toujours retrouver ces magnifiques réalisations. On ne vous en dit pas plus et vous laissons découvrir son univers…

Quand l’aventure de Sophie Masson Porcelaine a t’elle commencé ?
En 2016, après un parcours riche et varié. En effet, j’ai gardé de mes passages dans les bureaux de tendances cette curiosité d’humer l’air du temps, de mettre en place des collections. J’ai décidé de répondre à la demande d’une clientèle qui, saturée par une offre standardisée, est en quête d’authenticité.

D’où vient ta passion pour la porcelaine ?
J’aime la porcelaine pour sa douceur, sa sensualité, son éclat. En marge de mon activité de styliste de mode, je la décorais déjà. L’envie d’aller plus loin, de travailler la matière, d’associer forme et matière est vite devenue une évidence. J’ai alors suivi une formation à Limoges. Depuis, je dessine et façonne des services de table et objets à vivre en porcelaine.

Comment décrirais-tu en 3 mots ton univers ?
Poétique, sensuel, doux.

Où trouves-tu l’inspiration pour créer tes collections ?
L’inspiration me vient au fil de mes voyages.

D’où proviennent les matières que tu travailles ?
Je travaille avec un mélange de porcelaine française et européenne.

Quel est le processus de fabrication d’une pièce au cœur de ton atelier ?
je travaille la porcelaine en estampage, en coulage, je la cuit, la ponce, l’émaille, la cuit à nouveau à très haute température pendant plus de 12 heures. Puis je la décore, et la cuit une troisième fois à petit feu.
Combien de temps faut-il compter pour la fabrication d’une tasse ?
Comme tu as pu le comprendre, il y a tellement d’étapes qu’entre le séchage et les différentes cuissons, réaliser une tasse prend une dizaine de jours (retrouvez les réalisations de Sophie dans notre sélection attentive d’objets durables).
Quelle est la pièce que tu préfères concevoir ?
Honnêtement, j’ai autant de plaisir pour toutes les pièces de mes collections.
Une nouvelle collection va-t’elle bientôt être dévoilée ?
Une bougie coulée dans une timbale en porcelaine blanche mate va voir le jour, avec une senteur inédite qui sera emblématique de la marque, en collaboration avec l’artiste Sabine Blanchard qui a dessiné la collection INKED.
Comment imagines-tu ton atelier dans 5 ans ?
Idéalement ? Immense, au bord de la mer et baigné de lumière !
1 Commentaire
  1. franck

    belle personne et beau travail 🙂 j’adore

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *